Refonder la Vème République en 2022   Pour une déradicalisation du régime représentatif français

Refonder la Vème République en 2022
Pour une déradicalisation du régime représentatif français

Romain Rambaud

Format : Livre
10.00 €
Ajouter au panier
Format : Ebook
10.00 €
Ajouter au panier

Le débat sur les institutions de la France est un incontournable de l’élection présidentielle. Celle de 2022 ne fera pas exception à la règle : il est aujourd’hui nécessaire de trouver des solutions pour corriger les défauts de notre système démocratique, tout en préservant ses qualités. 

Pour ce faire, les idées proposées en 2019 par Emmanuel Macron méritent d’être réinvesties et enrichies. 

Cet ouvrage propose en ce sens une doctrine progressiste, portée par la thèse suivant laquelle, c’est l’actuel « régime représentatif » français qui s’avère trop radical. Une pensée modérée consiste alors à maintenir l’assise de la Vème République, mais à renforcer les outils de souveraineté populaire, de représentativité et de contrôle des élus. Il en découle des propositions précises : modification de la procédure de révision de la Constitution pour mettre fin au pouvoir de veto du Sénat qui s’est opposé aux réformes pendant tout le 1er quinquennat ; consécration d’un pouvoir du Peuple par la démocratie directe ; modernisation profonde du droit électoral ; ou encore réforme de la déconcentration, de la décentralisation et de la démocratie participative.

Romain Rambaud

Romain Rambaud est Professeur des universités, agrégé́ de droit public. Spécialiste de droit électoral, il est l’auteur, entre autres, de "Droit des élections et des référendums politiques" (LGDJ, Domat, 2019), et de plusieurs dizaines d'articles scientifiques en droit électoral, droit constitutionnel et droit administratif. Il est également le fondateur et directeur du blog du droit électoral (https://blogdudroitelectoral.fr) sur lequel figurent plusieurs centaines d'articles d'actualité́ en droit électoral (création du blog en 2012), et le responsable de la rubrique « droit électoral » dans une revue juridique reconnue.

Engagé, il est le fondateur et vice-président d'une association ayant pour objet de favoriser les rencontres entre universitaires, professionnels, étudiants et institutions, afin d'améliorer l'efficacité́ de l'insertion professionnelle des jeunes juristes dans sa région. Sur le plan politique, il est militant et conseil LREM depuis 2017 (élections législatives d'O. Véran, élections européennes, élections municipales avec Émilie Chalas, élections régionales avec Bruno Bonnell) et est aujourd'hui membre du Think Tank « Le défi démocratique », dont l'objet est de réfléchir à des propositions institutionnelles pour la campagne électorale de 2022 et le second quinquennat d'Emmanuel Macron.